Perfect Coach Lighting – Manuel utilisateur – Français

Perfect Coach Lighting - Manuel Utilisateur

Avant-propos / Assistance utilisateur

Amis modélistes, bonjour !

Vous possédez un ou plusieurs systèmes d’animation lumineuse Perfect Coach Lighting et nous tenons à vous remercier pour la confiance que vous nous témoignez en choisissant nos produits.

Vous trouverez dans ce qui suit toutes les informations pour utiliser au mieux les rampes Perfect Coach Lighting. Ce manuel utilisateur ainsi que les différents manuels d’installation, propres à chaque variante, constituent la première source d’information et, en toutes circonstances, nous vous invitons à vous y référer. En cas de difficulté, vous pouvez également trouver de l’aide sur les nombreux forums d’utilisateurs consacrés au modélisme ferroviaire : notre équipe y contribue le plus souvent directement et la communauté des utilisateurs est généralement le moyen le plus rapide de trouver de l’aide.

Vous pouvez également nous contacter via le formulaire présent sur ce site. Nous mettons tout en oeuvre pour vous accompagner au quotidien, afin que vous puissiez tirer le meilleur de nos produits.

Nous attachons un soin particulier à la qualité de fabrication et au test des matériels que nous expédions. Si toutefois il arrivait que le produit que vous avez reçu ne soit pas en parfait état de marche, notre équipe se tiens à votre disposition pour trouver avec vous la meilleure solution.

Espérant que vous prendrez autant de plaisir à utiliser nos produits que nous en avons pris à les concevoir, nous vous souhaitons bonne lecture et … bon train !

Consignes de sécurité

Tout dispositif électronique doit être manipulé avec précaution,  même si les tensions et courants mis en jeu ne sont pas particulièrement élevés. Avant toute manipulation, il convient de couper l’alimentation de voies et/ou des voitures et de les débrancher de toute alimentation. Toute manipulation peut produire des chocs électriques susceptibles d’endommager définitivement Perfect Coach Lighting et/ou vos autres équipements.

De même, lors de la mise en œuvre des rampes dans vos différentes voitures, vous êtes susceptibles de devoir manipuler des outils dangereux, sources de blessures potentiellement graves : fer à souder, perceuse, fraiseuse, etc.

Il convient donc de disposer d’un espace de travail dégagé, hors de portée des enfants, et de n’utiliser que des outils aux normes et en bon état, en se conformant scrupuleusement aux instructions des différents fabricants.

Conformité à la norme DCC

Nos produits sont conformes à la norme DCC éditée par la National Model Railway Association (NMRA). La certification de nos produits est en cours auprès de la NMRA. Dès à présent, ils sont testés conformément au cahier des charges DCC officiel, ainsi que sur un banc de test comportant les produits les plus courants des principaux fabricants (notamment : Lenz, Roco, Digikeijs, Esu…)

Dans l’attente de la certification NMRA, nos produits utilisent le code fabricant 13 (décimal) conformément aux exigences de la norme.

1 - Installation au sein du véhicule

Chaque modèle de rampe est adaptée à un modèle bien précis de voiture voyageur, éventuellement à une série de modèles.

L’installation au sein de la voiture est donc différente pour chaque modèle ET pour chaque fabricant de voiture, en fonction des aménagements et éventuels pré-équipements présents d’origine.

Vous trouverez sur notre site dans la section Support un ensemble de guides d’installation propres à chaque variante de nos rampes. Nous vous invitons à vous y référer.

2 - Mise en service

ATTENTION : Avant de poser la voiture équipée sur la voie, vérifiez et revérifiez les connexions électriques que vous avez réalisées et assurez-vous d’avoir parfaitement suivi les consignes de raccordement indiquées dans le manuel d’installation de votre rampe. Toute erreur à ce niveau peut provoquer la destruction de la rampe Perfect Coach Lighting.

En cas de doute, contactez l’assistance !

2.1 - Vérification du bon fonctionnement

Sur votre station de commande DCC, configurez une locomotive fictive utilisant l’adresse 3 et positionnez votre télécommande sur cette locomotive.

Placez la voiture équipée de la rampe Perfect Coach Lighting sur la voie normale (pas sur la voie de programmation) puis, à l’aide de la commande DCC, désactivez toutes les fonctions F0 à F28, et l’éclairage si votre télécommande comporte une touche dédiée (équivalent de F0 généralement).

Activez ensuite la fonction F28 et seulement celle-ci : toutes les zones de la voiture doivent s’allumer à pleine puissance.

Si tel n’est pas le cas, reportez-vous au manuel d’installation de votre modèle et vérifiez la bonne connexion de l’ensemble des fils.

Si aucune led ne s’allume, il est probable soit que l’alimentation électrique soit en cause.

Si la voiture ne comporte pas de pré-équipement de captation du courant sur les bogies, et que vous avez installé des lamelles de contact fournies dans le kit, assurez-vous d’avoir bien positionné les essieux de sorte que chacun des bogies capte un rail différent de l’autre, et d’avoir relié les bogies chacun à un plot d’alimentation différent (track 1 ou track  2).

Si la voiture est pré-équipée de prises de courant, assurez-vous d’avoir correctement relié celles-ci et d’avoir connecté les éventuels capteurs gauche et droite des bogies avant et arrière de façon cohérente. Si tel n’est pas le cas et que vous avez « mélangé » les polarités, il est probable que la voiture provoque un court-circuit lorsque vous la posez sur la voie, avec comme conséquence le déclenchement de la sécurité (si elle existe !) de votre centrale de commande.

Concernant les feux de fin de convois, vérifiez en particulier la bonne polarité des éventuelles LEDs utilisées.

Lorsque toutes les LEDs s’allument, la rampe fonctionne normalement. Désactivez la fonction F28 et activez la fonction F0 (ou la touche dédiée à l’éclairage) : les couloirs, plates-formes et compartiments doivent s’allumer. Les autres zones techniques (cuisines, restaurant, toilettes, fourgons…) sont dans un état dépendant de leur nature et du véhicule équipé.

2.2 - Fonctionnement du Power Pack

Toutes nos rampes pour échelle HO comportent un Power Pack assurant un fonctionnement fluide des animations en toutes circonstances. Sur les produits pour grandes échelles (Perfect Coach Lighting XL), le Power Pack est optionnel.

Dans la pratique, le Power Pack nécessite un temps de charge avant de pouvoir assurer sa mission. Ce temps de charge a été optimisé finement afin à la fois de disposer de la fonction le plus vite possible mais sans produire une charge électrique trop importante sur la voie.

Il faut en effet prendre en compte que, pour une locomotive en circulation, on aura facilement 8 voitures dans la rame. Chaque voiture ayant un Power Pack, lors de la mise sous tension de la voie, l’appel de courant peut être très important et pourrait provoquer la surcharge de votre centrale DCC.

Afin d’éviter cela, nous avons fait en sorte que chaque rampe ne consomme pas plus de 50 mA en pointe, durant la charge du Power Pack (la consommation une fois le Power Pack chargé tombe à environ 15 mA). De ce fait, il faut environ 30 secondes d’alimentation sans interruption pour que le Power Pack soit opérationnel, et environ 90 secondes pour qu’il soit chargé à 100%.

A pleine charge, le Power Pack est capable d’assurer au moins 10 secondes d’alimentation continue de la rampe, avec toutes les LEDs à pleine puissance : bien plus qu’il n’en faut pour passer un grill complexe d’aiguillages !

Un effet de bord de la présence du Power Pack se manifeste à l’extinction de votre réseau : lorsque vous coupez l’alimentation de la voie, les rampes qui étaient allumées à ce moment là continueront à briller durant environ 10 secondes.

C’est tout à fait normal : c’est bien l’effet recherché !

Cet effet peut etre utilisé pour vérifier le bon fonctionnement du Power Pack : mettez la voiture sous tension et allumez les éclairages. Patientez un peu plus d’une minute puis coupez l’alimentation de la voie ou retirez la voiture des rails : l’éclairage doit persister à l’identique quelques secondes.

 

2.3 - Configuration des adresses

Le bus DCC qui commande votre réseau a des capacités limitées. Partant du fait que les locomotives doivent recevoir en permanence les commandes de vitesse et d’activation des fonctions, pour palier à tout problème de rupture d’alimentation (aiguillage, voie sale…) qui provoquerait la ré-initialisation des décodeurs, on peut piloter dans de bonnes conditions environ 20 à 30 équipements mobiles.

En temps normal cela ne pose pas de problème puisque seules les locomotives sont normalement équipées de décodeurs.

En revanche, si l’on commence à équiper les wagons de décodeurs, un problème de saturation se pose très vite : il suffit de 2 ou 3 trains de 8 ou 10 voitures + locomotive pour arriver aux limites du bus DCC.

Piloter chaque voiture d’une circulation de façon indépendante n’est donc pas possible. De plus, pour pouvoir le faire, il faudrait configurer dans les centrales de commande l’ensemble des voitures, et passer son temps à « changer de voiture » pour simplement allumer ou éteindre telle ou telle lampe. Non seulement ce serait extrêmement pénible, fastidieux, mais en plus les centrales de commande ont aussi leurs limites et beaucoup seraient incapables d’accepter une telle configuration.

Afin de vous proposer une expérience ludique de qualité, nous avons donc conçu un système d’adressage multiple qui permet de s’affranchir efficacement des limites imposées par le DCC tout en proposant des manipulations très simples pour commander vos trains durant l’exploitation de votre réseau.

Ainsi, chaque contrôleur d’éclairage est susceptible de réagir aux commandes émises sur 4 adresses :

  1. L’adresse primaire
  2. L’adresse d’unité multiple
  3. L’adresse de la rame
  4. L’adresse du réseau

L’ordre de cette liste correspond à l’ordre de priorité de traitement des commandes reçues : en exploitation, toute commande DCC reçue sur l’adresse primaire sera exécutée et aura priorité sur une commande contradictoire reçue sur une autre adresse. Ainsi, si la fonction F0 est activée sur l’adresse primaire, la désactivation de F0 sur une autre adresse sera ignorée : F0 restera activée, et la rampe sera allumée.

De plus, certaines commandes ne sont acceptées que sur l’adresse primaire (voir plus loin).

2.3.1 - Adresse primaire

L’adresse dite primaire est celle de la norme DCC. Elle respecte les contraintes de la norme, c’est à dire qu’elle peut être :

  • Courte, entre 1 et 127, si le drapeau standard d’adresse longue du CV 29 est désactivé. Dans ce cas l’adresse est stockée dans le CV 1 ;
  • Longue si le drapeau standard d’adresse longue du CV 29 est activé. Dans ce cas l’adresse est stockée dans les CV 18 et 19 ;

Comme la norme l’impose, sortie d’usine, l’adresse des rampes d’éclairage est configurée sur la valeur 3 « COURTE », stockée dans le CV 1.

L’adresse primaire n’a pas vocation à être utilisée en exploitation, pour les raisons qui ont été évoquées ci-avant : si vous configurez chaque voiture de votre flotte dans vos équipements de contrôle, vous allez rapidement saturer leurs capacités, et au quotidien, il n’est pas du tout pratique de piloter une voiture de façon isolée (sauf si c’est un ordinateur qui le fait pour vous, mais cela ne concerne pas tout le monde).

Dans la pratique, vous n’aurez probablement jamais à utiliser l’adresse primaire d’une rampe, sauf pour la configurer. Si vous souhaitez pouvoir le faire sur voie principale, il vous faudra effectivement donner à chaque voiture une adresse primaire distincte, probablement une adresse longue (plus nombreuses que les courtes qui servent aussi aux unités multiples). Dans ce cas vous pourrez utiliser la POM (Program On Main) pour configurer vos rampes.

Si par contre vous utilisez exclusivement une voie de programmation pour configurer vos rampes, alors la définition d’une adresse primaire unique n’est pas importante : la voie de programmation n’utilise pas les adresses, elle pilote le seul et unique décodeur qui s’y trouve, peu importe son adresse.

Pour autant, si vous le désirez, ou si vous utilisez l’adresse 3 pour l’une de vos locomotives, vous pouvez parfaitement donner à chaque voiture une adresse qui lui est propre.

Par ailleurs, les fonctions F1 à F19 ainsi que F28 ne sont acceptées que sur l’adresse primaire.

En effet, F28 permet d’engager le mode de configuration assistée (Easy Setup) et ne doit donc pas être envoyée à plusieurs voitures en même temps. De même, allumer ou éteindre le canal « N » (fonctions F1 à F19) n’a de sens que si l’on pilote une et une seule voiture.

2.3.2 - Adresse de rame

On désigne par le terme de « rame » un groupe de voitures qui sont organisées de façon permanente entre elles, généralement dans un ordre bien précis. Une rame ne comporte pas de motrice, mais seulement les voitures.

Si une circulation comporte, par exemple lors de son départ, un groupe de voitures qui est ensuite  coupé en deux groupes rejoignant deux destinations différentes, alors ces deux groupes doivent constituer des rames différentes, de façon à ce que chacune puisse être contrôlée indépendamment de l’autre.

Prenons un exmple : imaginons un rapide au départ d’une gare A comportant 8 voitures. Arrivé à la gare B, ce rapide est coupé en un groupe de 5 voitures (1 à 5) poursuivant leur route vers la gare C, les 3 autres (6 à 8) se dirigeant vers une gare D.

Pour un tel exemple, on constituera une rame R1 regroupant les voitures 1 à 5, et une rame R2 regroupant les voitures 6 à 8.

Chaque rame disposera d’une adresse qui lui est propre. Les adresses de rame sont toujours des adresses longues. L’adresse de rame d’une voiture est stockée dans les CV 140 et 141, de la même façon qu’une adresse primaire longue est stockée dans les CV 18 et 19.

Si l’adresse de rame n’est pas configurée (Valeur de 0 dans les CV 140 et 141), alors les voitures correspondantes n’appartiennent à aucune rame et ne reçoivent pas de commande de cette façon.

En configurant une adresse de rame pour un groupe de voitures, il devient possible d’envoyer des commandes à toutes les voitures du groupe par l’activation d’une seule fonction. On économise la place disponible sur le bus DCC d’une part, et il est plus facile de configurer dans les stations de commande une locomotive fictive correspondant à la rame pour pouvoir lui envoyer des commandes, plutôt que de configurer chaque voiture.

Dans notre exemple, on pourra par exemple donner à la rame R1 l’adresse 2001 et à R2 l’adresse 2002.

En configurant une locomotive fictive ayant ces 2 adresses dans la centrale de commande, on pourra commuter facilement sur ces locomotives pour activer / désactiver une fonction.

2.3.3 - Adresse de réseau

L’adresse de réseau d’une rampe fonctionne suivant le même principe que l’adresse de rame, à ceci près qu’elle est globale à toutes les rampes présentes sur un réseau donné. C’est ce qu’on appelle une adresse de diffusion : toutes les voitures du réseau reçoivent les commandes qui lui correspondent. Elles vont donc toutes réagir à ces commandes !

L’adresse de rame est utile pour envoyer à un groupe de voitures une commande collective…par exemple pour signaler l’arrêt en gare de la rame ou son désaccouplement de la motrice (passage en éclairage de secours durant une manœuvre).

L’adresse de réseau est quant à elle très appropriée pour envoyer une information qui doit viser tout le réseau, telle que la tombée de la nuit, l’heure du repas, le levé du soleil.

Ainsi, pour commander à toutes les voitures du réseau d’engager un cycle restaurant à l’heure du midi, il suffit d’activer la fonction F24 sur l’adresse de réseau.

De même, le passage du jour à la nuit (et réciproquement) par F21 concernera généralement toutes les circulations d’un réseau, et pas seulement une rame isolée.

Tout comme l’adresse de rame, l’adresse de réseau est une adresse longue. Elle se configure via les CV 138 et 139.
Par défaut, l’adresse de réseau est configurée à 0, ce qui implique qu’elle n’est pas activée.

2.3.4 - Adresse d'unité multiple

Si vous le souhaitez, vous pouvez jumeler une voiture ou une rame (selon l’adresse visée) avec la motrice qui y est connectée en utilisant le mécanisme d’Unité Multiple de la norme DCC.

En réalisant un tel jumelage, les fonctions émises sur l’adresse du jumelage sont à la fois reçues par la motrice ET par la rame jumelée.

Cette configuration permet de piloter l’ensemble via une seule adresse, et de diffuser aux voitures le sens de marche du train, de sorte que les feux de fin de convois s’adaptent automatiquement.

2.4 - Configuration de la rame

En dehors du réglage des adresses, et notamment de l’adresse de réseau et de rame, deux réglages sont à faire pour chaque voiture, afin de permettre un fonctionnement parfaitement coordonné des voitures constituant chaque rame :

  • le CV 138 doit être configuré avec le nombre de voitures constituant la rame ;
  • le CV 139 doit être configuré avec le numéro de la voiture au sein de la rame ;
Ces deux réglages sont par défaut à 1, ce qui implique que par défaut chaque voiture se comporte comme si elle était seule.
Si certaines animations ne démarrent pas au bon moment, vérifiez que ces réglages sont correctes pour votre configuration.

3 - Fonctionnement des animations

Perfect Coach Lighting n’est pas un simple système d’éclairage : c’est un processeur d’animation qui permet de « jouer avec la lumière » pour reproduire des scènes de vie et enrichir l’expérience ludique liée au modélisme.

Pour adapter au mieux ses animations, la rampe doit connaître la disposition (diagramme) et l’usage de chaque zone de la voiture équipée.
Vos rampes sont livrées pré-configurées pour un diagramme bien précis et, normalement, vous n’avez pas de réglage à faire. En revanche, si vous souhaitez adapter une rampe dans un véhicule différent, il vous faudra reconfigurer tout ou partie de celle-ci pour qu’elle fonctionne comme attendu.

En usage normal, Perfect Coach Lighting module automatiquement l’éclairage de vos voitures en fonction des animations qui sont enclenchées. L’activation de telle ou telle animation se fait par une touche de fonction de votre centrale de commande DCC. Certaines animations se déclenchent également spontanément en fonction des circonstances.

L’enclenchement des animations non automatiques se fait par l’activation des fonctions DCC standard (F0 à F28) envoyées à l’adresse des rampes.

En configuration usine, les touches de fonction sont assignées comme suit :

  • F0 : ON/OFF
  • F1 à F19 : Extinction manuelle des canaux 1 à 20 (selon modèles)
  • F21 : Jout / Nuit
  • F22 : Eclairage normal / de secours
  • F23 : Passage du contrôleur
  • F24 : Cycle « restaurant »
  • F25 : Arrêt en gare
  • F26 : Cycle « toilette »
  • F27 : Défaut aléatoire d’une lampe
  • F28 : Activation du mode Easy Setup
Cette configuration a été choisie pour éviter d’entrer en conflit, autant que possible, avec les fonctions les plus courantes de sonorisation des locomotives.
 
Cela est particulièrement utile dans le cas d’utilisation d’unités multiples (voir le paragraphe consacré à l’adressage, ci-après).
Si toutefois ces réglages ne vous conviennent pas, il est possible de ré-assigner chaque animation à la touche de fonction qui vous convient, grâce à une série de CV.
 
Il est important de noter que ces fonctions sont généralement liées entre-elles : l’enclenchement d’une animation dépend de l’état général de la rampe. Aussi il est fréquent d’activer simultanément plusieurs fonctions pour produire un résultat.

3.1 - Échelle de temps

Chaque réseau est différent et les contraintes qui vont avec diffèrent grandement pour chaque modéliste.

Les animations produites par Perfect Coach Lighting ont généralement besoin d’être adaptées à la topologie du réseau, au temps que mettent (par exemple) les circulations pour faire un passage en gare cachée puis revenir.

Pour éviter de devoir paramétrer des dizaines de réglages pour chaque nouvelle situation, nos contrôleurs d’animations utilisent le principe d’une échelle de temps cohérente, qui permet d’adapter en un seul réglage le comportement global à une situation donnée.

Toutes nos animations possèdent des paramètres de temps (souvent : durée minimale et maximale de tel ou tel élément) exprimées en unités temporelles.

Un CV pouvant contenir des valeurs allant de 0 à 255, on peut donc définir la durée d’un évènement  à une valeur de 0 à 255.

La durée réelle de l’événement va alors être calculée en fonction du réglage du CV 112, qui défini le pas de l’échelle de temps.

En changeant la valeur de ce CV, on modifie donc de façon proportionnelle la durée de toutes les animations, qui restent donc cohérentes entre-elles.

Sur un petit réseau on utilisera probablement une échelle faible, pour rapidement passer du jour à la nuit par exemple…alors que sur un réseau très grand, on pourra choisir de donner plus de temps…au temps !

Le CV 112 peut prendre les valeurs suivantes :

  • 0 : pas = 1 seconde, valeur par défaut
  • 1 : pas = 5 secondes
  • 2 : pas = 10 secondes
  • 3 : pas = 30 secondes
  • 4 : pas = 1 minute
  • 5 : pas = 5 minutes
  • 6 : pas = 10 minutes
  • 7 : pas = 30 minutes
  • 8 : pas = 1 heure

Ainsi, si la durée de la tombée de la nuit est configurée (CV 121 et 122) entre 45 et 60, alors, pour un pas de 1 seconde (valeur par défaut), la nuit tombera en un temps oscillant entre  45 et 60 secondes.

Si l’on change le pas à 5 secondes (CV 112 = 1), alors les durées seront multipliées par 5, soit un maximum de 5 minutes pour la tombée de la nuit.

3.2 - ON/OFF général : F0

Comme pour la plupart des motrices, la fonction F0 pilote la mise en service ou l’arrêt des éclairages de la voiture.

Lorsque F0 est hors service, aucun éclairage n’est activé.

Lorsque F0 est en service et qu’aucune autre fonction n’est enclenchée, le contrôleur considère que la voiture est dans les conditions suivantes :

  • Voiture : sous tension
  • Eclairage : NORMAL
  • Période : JOUR

Le contrôleur enclenche en conséquence les animations et effets visuels liés à ces circonstances :

  • Allumage des feux de fin de convois selon sens de circulation
  • Allumage des couloirs, plates-formes et compartiments en pleine luminosité
  • Allumage des toilettes en éclairage réduit
  • Allumage des zone des salles restaurant en éclairage réduit
  • Extinction des zones cuisines
  • Extinction des zones fourgon
  • Extinction des zones cabinets de toilette

L’éclairage de chacune de ces zones évoluera ensuite en fonction de l’activation de telle ou telle autre animation.

3.3 - Extinction / allumage sélectif d'un canal : F1 à F19

Lorsque la rampe est allumée (F0 activée), il est possible de commander chaque canal de façon indépendante.

Les fonctions F1 à F19 permettent de commander les canaux 1 à 19 de la rampe. Le nombre réel de canaux dépend de la rampe elle-même : souvent il n’y en a que 16 ou 17. Dans ce cas les fonctions correspondant à des canaux non existant sont simplement ignorées.

L’usage de chacun des canaux de la rampe dépend de la voiture équipée, il faut donc se référer à la documentation propre à chaque variante qui en précise les caractéristiques  spécifiques.

Il existe cependant quelques grandes règles permettant de s’y retrouver facilement :

  • Les canaux sont affectés aux différentes zones géographiques de la voiture en partant de l’avant de celle-ci et en progressant vers l’arrière ;
  • L’arrière est bien entendu identifiable lorsqu’il y a des feux de fin de convois, mais il correspond également au coté qui s’allume en dernier lors de l’activation de F0 ;
  • Le canal 1 est réservé aux feux avant ;
  • Le canal 2 est réservé à la plate-forme d’inter-circulation avant ;
  • Le canal 3 est réservé aux WC avant ;
  • Viennent ensuite les compartiments sur les canaux 4, 5, … à N ;
  • Puis l’on trouvera le WC arrière ;
  • Suivi de la plate-forme arrière ;
  • Suivi des feux de fin de convois ;
  • Enfin suivi par le couloir latéral de circulation.

Dans la grande majorité des cas, on trouvera donc le premier compartiment sur la touche F4, parfois F3 (absence de feux avant ou de WC…)

Si F4 est le premier compartiment, pour une voiture de type B9 par exemple, les compartiments seront dans l’ordre sur les fonctions F4 à F12.

Activer une fonction F1 à F19 peut produire deux effets :

  • Si la lumière correspondante est allumée lorsque la fonction s’active, alors la lumière s’éteindra ;
  • Si la lumière est éteinte lorsque la fonction s’active, alors la lumière s’allumera ;

Il s’agit donc d’une INVERSION de l’état de la lampe concernée.

En exploitation quotidienne, ces fonctions n’ont que peu d’intérêt, comme on l’évoque à d’autres endroits dans ce manuel : les automatismes des animations se chargent d’allumer / éteindre les différents canaux aux bons moments, sans exiger de vous de le faire manuellement.

Les fonctions F1 à F19 sont donc proposées plus comme un outil de diagnostique de bon fonctionnement ou de démonstration.

Par ailleurs, s’adressant forcément à une voiture et une seule, elles ne sont acceptées que sur l’adresse primaire de la rampe. Voir à ce sujet le chapitre consacré aux adresses DCC.

3.4 - Jour / Nuit : F21

A la mise sous tension de l’éclairage (fonction F0), chaque rampe est en mode jour. Lorsqu’il fait jour, tous les compartiments sont allumés à leur pleine puissance. L’éclairage des autres zones (fourgon, cuisines, restaurant / bar) dépend de l’activation des autres fonctions d’animation.

L’activation de la fonction F21 fait passer la rampe en mode nuit, plus exactement : cela déclenche la tombée de la nuit.

A partir de cet instant, les passagers vont progressivement éteindre leur compartiment pour dormir. L’extinction se fait de façon aléatoire et progressive : chaque compartiment évolue à son rythme. L’extinction peut être complète ou se faire en deux temps : tout d’abord passage en veilleuse (demie-puissance, voir : Personnalisation de la rampe) puis extinction globale.

Certains compartiments peuvent ne pas s’éteindre du tout, d’autres peuvent rester définitivement en veilleuse : après tout, il y a des insomniaques qui ne dorment jamais, d’autres qui lisent toute la nuit !

Le degré d’extinction de chaque voiture se configure par deux CVs, sous la forme d’un pourcentage minimum et d’un pourcentage maximum d’extinction. Réglés à 90 et 100 par défaut, ils provoqueront l’extinction de 8 à 9 de l’ensemble des compartiments d’une voiture B9.

CV 127 : Pourcentage minimum d’extinction, entre 1 et 100
CV 128 : Pourcentage maximum d’extinction, entre 1 et 100, supérieur au CV 127 impérativement

La durée de la tombée de la nuit, c’est à dire le temps qu’il faudra pour passer du plein allumage à la pleine extinction, se configure également à l’aide de deux variables :

CV 121 : Durée minimale de la tombée de la nuit (relatif à l’échelle de temps)
CV 122 : Durée maximale de la tombée de la nuit (relatif à l’échelle de temps)

Durant la nuit, de nombreuses animations prennent tout leur sens : le fait que de nombreuses lumières de compartiments soient éteintes favorise le jeu ! Ainsi, de façon aléatoire, certains compartiments vont temporairement se rallumer à l’occasion du passage au toilettes d’un passager : le compartiment s’allume, puis l’un des toilettes de la voiture passe en pleine lumière durant quelques instants. Lorsque le passager quitte les toilettes, celles-ci repassent en lumière réduite puis, quelques instants plus tard, le compartiment s’éteind à nouveau : le passager est retourner dormir.

Cette animation est dite automatique : elle se déclenche spontanément tant le jour que la nuit…mais elle est plus perceptible de nuit !

La désactivation de la fonction F21 va signaler le lever du jour et le retour progressif au mode jour de la voiture.

A nouveau, de façon aléatoire et progressive, chaque compartiment va se rallumer. Comme pour la tombée de la nuit, deux CVs permettent de configurer la durée du réveil :

CV 117 : Durée minimale du lever du jour (relatif à l’échelle de temps)
CV 118 : Durée maximale du lever du jour (relatif à l’échelle de temps)

3.5 - Éclairage Normal / Secours : F22

Tout comme la voiture est par défaut en mode jour, l’éclairage dit normal est activé par défaut.

Lors d’une manœuvre en gare, par exemple à l’occasion d’un changement de motrice ou encore lors de la descente des pantographes d’une motrice électrique, vous pouvez simuler la perte d’alimentation électrique et le passage sur l’éclairage de secours en activant la fonction F22. Un arrêt en pleine voie lors d’une panne de motrice est aussi une bonne occasion d’activer cette fonction, pour augmenter le réalisme de la mise en scène.

L’éclairage de secours concerne toutes les zones de la voiture. Il se configure pour chaque type de zone de façon indépendante. Consultez la section liée à la personnalisation du contrôleur d’animation pour plus de détails.

Le retour à l’éclairage normal se fait par la désactivation de la fonction F22.

3.6 - Contrôle des billets : F23

Quoi de mieux qu’un contrôle des titres de transport au beau milieu de la nuit, le contrôleur parcourant doucement toute la rame d’un bout à l’autre en réveillant les passagers dans chaque compartiment ?

Lorsque la rame est en mode nuit, vous pouvez déclencher le contrôle des billets à l’aide de la touche F23.

Les compartiments vont alors s’allumer l’un après l’autre au fur et à mesure de la progression du contrôleur, puis s’éteindre après son passage.

Si vous avez bien configuré le numéro de voiture dans la rame (CV 139), l’animation se déroulera voiture après voiture, commençant à la voiture 1 et se terminant à la dernière voiture de la rame.

La durée de l’animation se configure ainsi :

CV 129 : Durée du cycle de contrôle des billets (relatif à l’échelle de temps)

Si vous modifiez la valeur par défaut, prenez soin de bien régler la même valeur pour chaque voiture composant une même rame : la synchronisation correcte de l’animation en dépend !

3.7 - Cycle Restaurant : F24

Lors de l’allumage global des éclairages d’une rame, les compartiments restaurant et cuisines resteront généralement en éclairage réduit.

Aux heures des repas, vous pouvez déclencher un cycle restaurant : l’appui sur la touche F24 provoque immédiatement l’allumage des zones cuisine (si elles existent), symbolisant le début de service du personnel de cuisine.

Après un laps de temps configurable, la salle restaurant s’allumera pour simuler l’ouverture du restaurant et le début du service aux passagers.

Après une durée configurable, le service se termine et la salle restaurant retourne à un éclairage réduit, les cuisines restant éclairées durant un dernier délais. Puis les cuisines s’éteignent également et le cycle prend fin.

La configuration du cycle restaurant se fait par les CV suivants :

CV 132 : Durée minimale du cycle restaurant (relatif à l’échelle de temps)

CV 133 : Durée maximale du cycle restaurant (relatif à l’échelle de temps)

Lors du démarrage du cycle, le contrôleur d’animation détermine la durée totale du cycle selon ces deux réglages, puis détermine la durée de chaque étape de façon aléatoire en respectant la durée totale calculée.

3.8 - Arrêt en gare : F25

L’animation d’arrêt en gare provoque une activité spécifique impliquant plusieurs zones de la rame.

Le début de l’arrêt en gare est marqué par l’activation de la fonction F25. A partir de là, le contrôleur d’animation enchaîne différentes séquences jusqu’à ce que le départ de la gare soit signalé par la désactivation de la fonction F25.

Dès l’arrêt, les zones fourgon des différentes voitures s’allument, les mouvements de chargement étant à réaliser.

La nuit, et tant que dure l’arrêt en gare, différents compartiments vont s’allumer aléatoirement, simulant la montée (ou la descente) de différents passagers.

Lorsque l’arrêt en gare se termine, les zones fourgon vont immédiatement s’éteindre. Les compartiments s’éteindront quant à eux progressivement si la rame est en mode nuit, simulant l’endormissement des passagers montés durant l’arrêt.

3.9 - Cycle Toilettes : F26

Le cycle toilettes consiste à simuler le mouvement d’un passager se rendant … aux toilettes !

Ce cycle se déclenche automatiquement, de façon aléatoire, durant le jour comme la nuit. Il est néanmoins possible de déclencher manuellement un cycle en activant la fonction F26.

Le cycle toilettes se configure ainsi :

CV 130 : Durée minimale du cycle toilettes (relatif à l’échelle de temps)

CV 131 : Durée maximale du cycle toilettes (relatif à l’échelle de temps)

CV 125 : Durée minimale entre deux événements aléatoires (relatif à l’échelle de temps)

CV 126 : Durée maximale entre deux événements aléatoires (relatif à l’échelle de temps)

Selon un rythme dépendant des CV 125 et 126, le contrôleur d’animation déclenche un événement aléatoire. Ces événements peuvent être de trois natures :

  • Cycle toilettes
  • Avarie d’éclairage
  • Cycle bagage

Les paragraphes qui suivent précisent à quoi correspondent chaque type événement.

3.10 - Cycle bagage

Le cycle bagage correspond au mouvement d’un passager qui se rendrait dans un fourgon à bagages, existant dans certains types de trains prestigieux notamment, pour y récupérer quelques affaires dans ses valises.

Ce cycle consiste simplement à faire s’allumer durant un délais configurable la zone de stockage du fourgon, les éventuelles zones compartimentées restant inchangées.

Le délai d’allumage se configure via deux CV :

CV 134 : Durée minimale du cycle bagage (relatif à l’échelle de temps)

CV 135 : Durée maximale du cycle bagage (relatif à l’échelle de temps)

Cette animation ne concernant que peu de types de voitures, elle n’est pas assignée à une touche de fonction par défaut. Elle peut néanmoins l’être en réalisant une configuration personnalisée.

3.11 - Défaut aléatoire : F27

Comme expliqué au paragraphe concernant le cycle toilette, le contrôleur d’animation déclenche régulièrement des événements aléatoires.

L’un de ces événements consiste à simuler un défaut d’éclairage : mauvais contact, ampoule défectueuse, etc.

Il est cependant possible de forcer la rame à générer un tel défaut immédiatement en activant brièvement la fonction F27.

Si la voiture appartient à une rame numérotée, le contrôleur d’animation va déterminer aléatoirement s’il applique ou pas la demande, puis, s’il l’accepte, déterminera également aléatoirement quelle zone de la voiture il va impacter.

L’acceptation ou pas de la fonction dépend du réglage du nombre de voitures constituant la rame par le CV 138.

SI la rame comporte 8 voitures par exemple, chaque voiture aura 1 chance sur 8 d’accepter la commande. Statistiquement, une seule voiture acceptera la fonction à un instant donné, chacune effectuant un tirage aléatoire de 1 à 8 pour déterminer si elle accepte ou pas la commande. Il arrivera donc parfois que plusieurs voitures d’une même rame produisent une simulation de défaut en réponse à la commande.

3.12 - Easy Setup / réglage de la puissance lumineuse : F28

La fonction F28 joue un rôle particulier : elle ne sert pas à activer une animation, mais à régler facilement la puissance de l’éclairage pour chaque zone d’une voiture. C’est ce que l’on appelle le mode « Easy Setup » : il vous évite de devoir en passer par une fastidieuse configuration de CV…

Notez tout d’abord que ce mode ne concerne QUE l’adresse PRIMAIRE de la voiture. Utilisée sur l’adresse réseau, rame ou unité multiple, la fonction F28 sera ignorée.

Pour activer le mode Easy Setup, positionnez-vous sur l’adresse primaire de la voiture et assurez-vous que toutes les fonctions soient désactivées, de F0 à F28. Si votre centrale possède un bouton « éclairage » spécifique, qui remplace F0, pensez à désactiver celui-ci !

Une fois toutes les fonctions désactivées, engagez la fonction F28 et seulement celle-ci.

La voiture doit réagir en allumant immédiatement et à pleine puissance toutes ses LEDs. Si tel n’est pas le cas, alors la séquence d’activation d’Easy Setup n’a pas été respectée (par exemple : vous n’avez pas coupé toutes les fonctions au préalable).

L’allumage de toutes les lumières indique l’entrée dans le mode Easy Setup. A partir de ce moment, les touches de fonction de votre centrale vont être utilisées différemment : elles ne vont plus déclencher des animations, elles vont permettre de naviguer dans la voiture pour modifier chaque niveau de puissance lumineuse.

Si vous désactivez F28, vous revenez immédiatement au mode de fonctionnement normal de la rampe. F28 doit donc rester engagée durant toutes les opérations.

Voici l’affectation des touches de fonction en mode Easy Setup :

  • F21 permet de passer à la VALEUR SUIVANTE ou SUPERIEURE ;
  • F22 permet de passer à la VALEUR PRECEDENTE ou INFERIEURE ;
  • F27 engage le réglage de la puissance de JOUR ;
  • F26 engage le réglage de la puissance de NUIT ;
  • F25 engage le réglage de la puissance de SECOURS.

Voici comment utiliser le système…

3.12.1 - Sélection de la zone d'éclairage

La sélection du type de zone d’éclairage à régler se fait en utilisant les touches F21 et F22 respectivement comme touche ZONE SUIVANTE et ZONE PRECEDENTE.

F28 étant activée, et aucune autre fonction ne l’étant, appuyez plusieurs fois sur les touches F21 ou F22 pour faire défiler les différentes zones de la voiture.

A chaque appuis sur l’une des touches, le type de zone sélectionné change et seules les leds correspondant au type de zone sélectionné sont allumées.

La liste des types de zones est la suivante (dans cet ordre) :

  • 0 : Feux avants
  • 1 : Feux arrières
  • 2 : Compartiments
  • 3 : Couloirs et plateformes
  • 4 : Toilettes
  • 5 : Fourgon
  • 6 : Cuisines
  • 7 : Restaurant et bar

Une fois la bonne zone sélectionnée, utilisez les fonctions F25, F26 et F27 pour enclencher le mode de réglage du niveau de puissance désiré.

3.12.2 - Réglage de la puissance de l'éclairage de jour

Après avoir sélectionné le type de zone d’éclairage à configurer avec F28 engagé, activez la fonction F27.

La luminosité des LEDs de la zone concernée change : elle passe de la pleine puissance à la valeur configurée pour cette zone en éclairage de jour.

Notez que si le réglage correspond à 100%, alors la modification de luminosité n’est pas perceptible.

Une fois F27 activée (en plus de F28 qui ne doit jamais etre désactivée durant tous les réglages), les touches F21 et F22 servent respectivement à AUGMENTER ou DIMINUER la puissance d’éclairage.

Le réglage possède 21 niveaux : de 0 à 20 :

  • Positionné sur 0, l’éclairage est totalement éteint ;
  • Positionné sur 20, l’éclairage est au maximum de puissance ;

Ainsi, en appuyant 20 fois sur la touche F22 on réduira progressivement la puissance du maximum au minimum. A chaque appui, les LEDs correspondantes changent de luminosité : il est alors très simple de déterminer si la puissance convient ou pas.

Notez que la valeur du réglage est instantanément mémorisée.

Une fois trouvé le bon niveau, quittez le réglage de l’éclairage de jour en désactivant la fonction F27. La puissance des LEDs de la zone passe à nouveau à 100% pour indiquer que vous êtes à nouveau en mode de sélection de la zone (F28 seule fonction activée).

3.12.3 - Réglage de la puissance de l'éclairage de nuit

Pour régler la puissance de l’éclairage de nuit, procédez de la même façon que pour l’éclairage de jour mais en utilisant la fonction F26 au lieu de F27.

F26 est prioritaire sur F27, donc si vous activez en même temps F26 et F27, c’est F26 qui sera pris en compte : la puissance réglée sera celle de l’éclairage de nuit.

3.12.4 - Réglage de la puissance de l'éclairage de secours

Pour régler la puissance de l’éclairage de secours, procédez de la même façon que pour l’éclairage de jour mais en utilisant la fonction F25 au lieu de F27.

F25 est prioritaire sur F26 et F27, donc si vous activez en même temps F25 et F27, c’est F25 qui sera pris en compte : la puissance réglée sera celle de l’éclairage de secours.

4 - Personnalisation de la rampe

Les rampes Perfect Coach Lighting pour échelle HO sont livrées pré-configurées pour une voiture bien précise : implantation des LEDs et réglages de chacun des 16 à 19 canaux lumineux sont faits en usine.

La remise en configuration usine repositionne les réglages tels que prévus par chacun de nos modèles, mais il est possible d’adapter toutes nos rampes à des usages personnalisés.

Pour le contrôleur d’animation XL, c’est même indispensable : sortie d’usine, le contrôleur n’est pas paramétré pour un usage particulier puisqu’il s’adapte à toute configuration. Il faut donc passer par l’étape des réglages.

La configuration complète d’un contrôleur se fait en deux temps :

  • Réglage des caractéristiques d’éclairage d’un type de zone
  • Affectation d’un type de zone à chaque canal et ajustement de quelques options

4.1 - Configruation d'un type de zone

Il existe 8 types de zones d’éclairage différents :

  • 0 : Feux avants
  • 1 : Feux arrières
  • 2 : Compartiments
  • 3 : Couloirs et plateformes
  • 4 : Toilettes
  • 5 : Fourgon
  • 6 : Cuisines
  • 7 : Restaurant et bar

Pour chaque type de zone, un ensemble de 3 groupes de 6 CVs (soit 18 CVs) permettent de déterminer la configuration d’éclairage pour les 3 modes principaux :

  • Éclairage de secours
  • Éclairage de jour
  • Éclairage de nuit

En modifiant ces CVs, on modifie le comportement de tous les canaux lumineux qui sont affectés à ce type de zone (voir chapitre suivant).

Pour faciliter la configuration relativement lourde de cet ensemble de 8 x 3 x 6 = 144 CVs (!), chaque groupe de 18 valeurs respect le même ordre :

  • Les 6 premiers CVs du groupe concernent l’éclairage de secours ;
  • Les 6 CVs suivant concernent l’éclairage de jour ;
  • Les 6 derniers CVs concernent l’éclairage de nuit.

De même, à l’intérieur d’un groupe de 6 CVs, l’ordre est également le même :

  • Le 1er CV du groupe contient le Type d’éclairage ;
  • Le 2ème CV du groupe contient les délais d’allumage ;
  • Le 3ème CV du groupe contient les délais d’extinction ;
  • Le 4ème CV du groupe contient le niveau de pleine puissance ;
  • Le 5ème CV du groupe contient le niveau de demie puissance ;
  • Le 6ème et dernier CV du groupe contient une liste de drapeaux d’options.

Les paragraphes qui suivent détaillent l’usage de chacun des 6 CVs de chaque groupe.

Pour une liste complète des numéros de CVs, reportez-vous au chapitre 5.

4.1.1 - Type d'éclairage : 1er CV d'un groupe

Ce CV permet de déterminer la nature de l’éclairage à produire pour la zone et le mode concerné.

8 valeurs sont supportées. Les 3 premières correspondent aux réglages les plus courant (surtout 1 et 2) des rampes. Les valeurs suivantes permettent d’ajouter des effets spécifiques à certains montage « personnalisés » :

  • 0 : Éclairage simple à allumage instantané (type lampe à LED) ;
  • 1 : Éclairage simple à allumage progressif (type lampe à incandescence, huile, gaz…)
  • 2 : Éclairage fluorescent à tube ou ampoules
  • 3 : Mode flash unique, une pulsation suivie d’une pause longue
  • 4 : Mode flash double, deux pulsations rapprochées suivies d’une pause longue
  • 5 : Mode stroboscopique (véhicule discothèque…)
  • 6 : Mode clignotement (véhicule discothèque…)
  • 7 : Mode pulsation progressive

Les effets 3 à 7 sont destinés à des usages très ponctuels : nous savons que l’imagination des modélistes est sans limite, aussi nous mettons à votre disposition des outils qui vous permettent de réaliser tous types de mise en scène.

La plupart des rampes d’animation sont livrées avec un éclairage de type 1 (voitures utilisant des éclairages d’origine à gaz, à huile, à ampoules à incandescence…telles que les OCEM…) ou de type 2 (voitures utilisant des éclairages à tubes fluorescents telles que les CORAIL…)

Les autres CV du groupe permettent ensuite d’adapter finement le comportement d’allumage / extinction, principalement les durées de chauffe des lampes qui produisent la sensation d’allumage « progressif ».

4.1.2 - Délais d'allumage et d'extinction : 2ème et 3ème CVs d'un groupe

Le temps de chauffe d’une lampe réelle se paramètre par deux valeurs : une durée minimale et une durée maximale, exprimée en secondes.

A chaque allumage et pour chaque lampe, le contrôleur détermine une valeur aléatoire située dans l’intervale mini <> maxi et simule la chauffe progressive de la lampe, faisant monter progressivement la luminosité de celle-ci (pour un éclairage de type 1) ou simulant les clignotements aléatoires et les changements de luminosité brusque d’un tube (pour un éclairage de type 2).

Les valeurs des délais sont stockées sur 4 bits chacune soit un quartet.

Les bits 0 à 3 du CV contiennent la valeur maximale.
Les bits de 4 à 7 du CV contiennent la valeur minimale.

4 bits permettent de stocker un nombre allant de 0 à 15. Chacun des délais peut donc varier de 0 secondes à 15 secondes.

Pour déterminer la valeur du CV à programmer, il suffit d’effectuer le calcul suivant :

Valeur CV = (mini x 16) + maxi

Ainsi, pour mini = 2 et maxi = 4 on écrira dans le CV :

CV = (2 x 16) + 4 = 36

Si mini = maxi, alors la durée d’allumage sera fixe.

Le réglage du délai d’extinction se fait exactement de la même manière, en configurant une valeur mini et maxi exprimée en secondes dans le 3ème CV du groupe. Les valeurs d’extinctions seront toujours significativement plus faibles que celles d’allumage. Une valeur mini à 0 est parfaitement acceptable pour l’extinction, alors qu’elle est peu réaliste pour un allumage autre que celui d’une LED.

4.1.3 - Niveau de pleine et de demie puissance : 4ème et 5ème CVs d'un groupe

Le 4ème CV d’un groupe détermine le niveau de luminosité des lampes en fonctionnement. On l’appelle « pleine puissance » par opposition à « demie puissance ». Cette valeur est systématiquement utilisée, elle correspond à la puissance lumineuse à utiliser lorsque le canal est allumé dans le mode correspondant.

Ainsi, le CV 4 du groupe « éclairage de secours » détermine la puissance à utiliser lorsque la zone est en mode éclairage de secours.
Le CV 4 du groupe « éclairage de jour » détermine la puissance à utiliser lorsque la zone est en mode éclairage normal de jour.
Etc.

Le 5ème CV détermine quant à lui une « demie puissance ». Cette valeur n’est pas toujours utile : elle détermine le niveau de puissance de l’éclairage durant certaines parties des effets d’allumage / extinction. A ce jour, elle est uniquement utilisée pour l’allumage de tubes fluorescent : elle correspond à la faible luminosité qui caractérise un tube en phase d’amorçage, avant l’ionisation complète du  gaz qui provoque sa pleine puissance. Réglée généralement à un niveau très faible, elle n’aura souvent pas besoin d’être ajustée.

A noter que le mode Easy Setup ne modifie jamais ce réglage.

Les valeurs acceptables pour ces 4ème et 5ème CVs vont de 0 (extinction totale) à 20 (luminosité maximale).

4.1.4 - Options des effets : 6ème CV d'un groupe

Une fois configuré le type d’éclairage (1er CV), les délais d’allumage et d’extinction (2ème et 3ème CVs) et les puissances lumineuses (4ème et 5ème CVs), il reste à définir le comportement détaillée d’une zone d’éclairage.

Un ensemble de drapeaux d’options permettent d’activer ou de désactiver certains comportements. Ces drapeaux sont définis par un bit isolé au sein du 6ème CV du groupe.

Comme un octet comporte 8 bits, il existe au maximum 8 drapeaux pour chaque groupe, chacun correspondant à une valeur numérique :

  • 1 : LED alternative sur éclairage de nuit
  • 2 : réservé
  • 4 : réservé
  • 8 : réservé
  • 16 : réservé
  • 32 : réservé
  • 64 : réservé
  • 128 : réservé

Pour déterminer la valeur à programmer dans le CV, il faut faire la somme des valeurs propres à chaque option qu’il faut ACTIVER.

Actuellement, seule la valeur 0 ou la valeur 1 seront donc valides.

La plupart des zones auront ce CV réglé sur la valeur 0. La valeur 1 permet d’activer une série de LEDs de couleur alternative lorsqu’un canal donné en est équipé.

Actuellement, la seule zone compatible avec cette option est la zone COMPARTIMENT pour les rampes UIC et CORAIL de notre gamme.
En activant ce drapeau pour la zone, on provoque le passage sur les LEDs bleues qui équipent ces rampes, en lieu et place des LEDs blanches.
Tous les compartiments sont alors instantanément mis en mode veilleuse en lieu et place de l’éclairage normal.

Cette option est désactivée par défaut.

4.2 - Configuration d'un canal d'éclairage

Dans le chapitre 4.1, nous avons vu comment configurer chaque type de zone d’éclairage que gère le contrôleur d’animation.
Nous avons vu que celui-ci permet de configurer :

  • 8 types de zones
  • Pour chaque type, 3 groupes de réglages, un par mode (secours, jour, nuit)
  • Chaque groupe contenant 6 CVs

Ces réglages sont globaux à chaque rampe. Ils permettent  de définir un comportement cohérent du système.

La seconde étape permettant d’adapter une rampe à une voiture donnée consiste à définir, pour chaque canal lumineux présent sur le matériel, quel type de zone est éclairée par le canal, ainsi qu’à ajuster quelques options.

Chaque rampe dispose d’un nombre de canaux qui lui est propre, et chaque canal positionne les LEDs à des endroits bien particuliers. L’annexe au guide utilisateur spécifique à chaque modèle précise cette configuration spécifique.

Pour chaque canal existant, deux CVs permettent de définir les réglages nécessaires :

  • 1er CV : type de zone éclairée
  • 2ème CV : options du canal

Les numéros des CVs de chacun des canaux sont donnés dans le chapitre 5.

Le type de zone à affecter au canal reprend la codification de 0 à 7 suivante :

  • 0 : Feux avants
  • 1 : Feux arrières
  • 2 : Compartiments
  • 3 : Couloirs et plateformes
  • 4 : Toilettes
  • 5 : Fourgon
  • 6 : Cuisines
  • 7 : Restaurant et bar

Le 1er CV du canal devra donc recevoir une valeur de 0 à 7.

Le second CV du canal reçoit quant à lui une liste de 8 drapeaux dont les valeurs sont les suivantes :

  • 1 : Activation des délais aléatoires sur allumage ;
  • 2 : Activation des délais aléatoires sur extinction ;
  • 4 : Canal activé en marche AVANT ;
  • 8 : Canal activé en marche ARRIERE ;
  • 16 : Canal éligible à la simulation de défaut de lampe ;
  • 32 : Canal éligible à la simulation d’événements aléatoires ;
  • 64 : Canal allumé par défaut lors de la mise sous tension (F0) ;
  • 128 : Canal en mode éclairage de secours par défaut lors de la mise sous tension (F0)

Pour déterminer la valeur à programmer dans le CV, il faut faire la somme des valeurs propres à chaque option qu’il faut ACTIVER.

En dehors des feux avant et arrière, pour lesquels les options 4 et 8 seront spécifiques, en règle générale tous les canaux seront actifs quel que soit le sens de marche de la voiture. Les options 4 et 8 seront donc toutes deux actives pour la plupart des canaux autres que les feux de fin de convois.

Les compartiments auront normalement l’option 64 activée. Les toilettes l’auront aussi mais s’y ajoutera l’option 128 de sorte que celles-ci soient en éclairage faible lors de la mise sous tension : c’est l’animation « Toilettes » qui basculera en pleine puissance les toilettes durant la simulation de présence d’un passager.

4.3 - Configuration des touches de fonction

En configuration usine, les touches de fonction sont assignées comme ceci :

  • F0 : Allumage global / extinction globale
  • F1 à F19 : Pilotage individuel des canaux (sur adresse primaire uniquement)
  • F21 : Mode JOUR / NUIT
  • F22 : Mode NORMAL / SECOURS
  • F23 : Cycle contrôleur
  • F24 : Cycle restaurant
  • F25 : Arrêt en gare
  • F26 : Cycle toilettes
  • F27 : Simulation de défaut
  • F28 : Mode Easy Setup (sur adresse primaire uniquement)

En dehors des fonctions F1 à F19 et F28 assignées définitivement, et qui n’opèrent que sur l’adresse primaire, il est possible d’affecter les différentes opérations de la rampe aux fonctions de votre choix. Les CVs 143 à 152 contiennent le numéro de la fonction à utiliser pour telle ou telle animation (voir la liste complète au chapitre 5).

Ainsi le CV 143 indique le numéro de fonction pour l’allumage / extinction.

Par défaut, ce CV contiendra donc 0 (F0). Si vous réglez ce CV à 12, c’est la fonction F12 qui servira à :

  • allumer / éteindre la voiture si la fonction est activée sur l’adresse primaire ;
  • allumer / éteindre une rame entière si la fonction est activée sur l’adresse de rame ;
  • allumer / éteindre un réseau entier si la fonction est activée sur l’adresse de réseau.

A noter que vous pouvez régler ces CVs avec n’importe quelle valeur de 0 à 28, mais quels que soient vos réglages, la fonction F28 sera toujours utilisée pour le mode Easy Setup sur l’adresse primaire, et les fonctions F1 à F19 resteront affectées à l’allumage individuel des canaux, toujours sur l’adresse primaire d’une voiture.

Donc ces CVs influent essentiellement sur l’utilisation au travers des adresses de rame et de réseau mais, comme on l’a vu au chapitre traitant des adresses, ce sont principalement ces adresses qui seront utilisées en exploitation quotidienne.

5 - Variables de configuration (CV)

Addendum

Les rampes livrées avant le 21 novembre 2021 ont un bug logiciel qui affecte l’accès aux CV via le mécanisme d’index, utilisant les CV 31 et 32. Ce bug est corrigé sur toutes les rampes livrées après cette date.

Pour accéder aux valeurs, il faut utiliser le numéro de CV en y ajoutant 1.

Ainsi le CV normalement accessible via le numéro 274 est en fait accessible via le numéro 275, et ainsi de suite.

ATTENTION : cela ne concerne QUE l’accès indexé : tous les CV en accès directe sont accessibles normalement.

Pour savoir si votre rampe est visée par ce problème, placez là sur une voie de programmation et demandez la lecture du CV 257.

Si vous obtenez une valeur de 0, alors la rampe est touchée par le bug. Si la valeur est 1 ou 2, alors la rampe fonctionne correctement.

Vous trouverez ci-dessous la liste exhaustive des variables de configuration (CV) accessibles.

Les valeurs à utiliser dans les réglages sont précisées dans le chapitre de Personnalisation des Réglages.

Les valeurs disposant d’une valeur dans la colonne Accès direct peuvent être programmées directement (DIRECT BYTE ou DIRECT BIT).

Les valeurs non accessibles en mode direct (limitation de la norme DCC) doivent être programmées par le mode indexé qui utilise les CVs 31 et 32 pour positionner une plage de CVs dans l’intervale partagé depuis le numéro 257 au numéro 512.
Pour tous les accès indexés, la valeur du CV32 doit être de zéro.

La programmation d’un CV indéxé se fait donc en trois temps :

  1. Écrire la valeur requise, par exemple 16, dans le CV 31
  2. Écrire la valeur 0 dans le CV 32
  3. Lire ou écrire la valeur visée dans l’un des CV situés entre 257 et 512
Accès directAccès indexéDescription
Numéro CVCV 31Index
10257Adresse DCC primaire courte
70263Numéro de version émis par le fabricant
80264Identifiant du fabricant émis par la NMRA
170273Adresse DCC primaire longue, octet de poids fort
180274Adresse DCC primaire longue, octet de poids faible
190275Adresse DCC Unité Multiple
210277Drapeaux d'activation des fonctions F1 à F8 sur unité multiple
220278Drapeaux d'activation des fonctions F9 à F12 sur unité multiple
290285Drapeaux standards DCC
310287Index, octet de poids fort
320288Index, octet de poids faible
1050361Identifiant utilisateur 1
1060362Identifiant utilisateur 2
1120368Échelle de temps des animations
1130369Réservé
1140370Réservé
1150371Délai minimum entre deux défauts
1160372Délai maximum entre deux défauts
1170373Durée minimum du lever du jour
1180374Durée maximum du lever du jour
1190375Durée de la journée
1200376Réservé
1210377Durée minimum de la tombée de la nuit
1220378Durée maximum de la tombée de la nuit
1230379Durée de la nuit
1240380Réservé
1250381Délai minimum entre deux mouvements aléatoires
1260382Délai maximum entre deux mouvements aléatoires
1270383Pourcentage minimum d'extinction des compartiments
1280384Pourcentage maximum d'extinction des compartiments
1290385Durée totale du cycle contrôleur
1300386Durée minimum du cycle toilettes
1310387Durée maximum du cycle toilettes
1320388Durée minimum du cycle restaurant
1330389Durée maximum du cycle restaurant
1340390Durée minimum du cycle bagage
1350391Durée maximum du cycle bagage
1360392Adresse de réseau, octet de poids faible
1370393Adresse de réseau, octet de poids fort
1380394Adresse de rame, octet de poids faible
1390395Adresse de rame, octet de poids fort
1400394Nombre de voitures dans la rame
1410395Numéro de la voiture dans la rame
1420396Décalage temporel par voiture
1430397Numéro de fonction pour ON/OFF
1440398Numéro de fonction pour JOUR/NUIT
1450399Numéro de fonction pour NORMAL/SECOURS
1460400Numéro de fonction pour DEFAUT ALEATOIRE
1470401Numéro de fonction pour CYCLE CONTROLEUR
1480402Numéro de fonction pour CYCLE TOILETTES
1490403Numéro de fonction pour CYCLE RESTAURANT
1500404Numéro de fonction pour ARRET EN GARE
1510405Numéro de fonction pour CYCLE FOURGON
1520406Numéro de fonction pour cycle JOUR/NUIT continu
-16257Compartiments / Éclairage de secours : Type
-16258Compartiments / Éclairage de secours : Délais d'allumage
-16259Compartiments / Éclairage de secours : Délais d'extinction
-16260Compartiments / Éclairage de secours : Pleine puissance
-16261Compartiments / Éclairage de secours : Demie puissance
-16262Compartiments / Éclairage de secours : Options
-16263Compartiments / Éclairage de jour : Type
-16264Compartiments / Éclairage de jour : Délais d'allumage
-16265Compartiments / Éclairage de jour : Délais d'extinction
-16266Compartiments / Éclairage de jour : Pleine puissance
-16267Compartiments / Éclairage de jour : Demie puissance
-16268Compartiments / Éclairage de jour : Options
-16269Compartiments / Éclairage de nuit : Type
-16270Compartiments / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
-16271Compartiments / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
-16272Compartiments / Éclairage de nuit : Pleine puissance
-16273Compartiments / Éclairage de nuit : Demie puissance
-16274Compartiments / Éclairage de nuit : Options
-16275Couloirs et plateformes / Éclairage de secours : Type
-16276Couloirs et plateformes / Éclairage de secours : Délais d'allumage
-16277Couloirs et plateformes / Éclairage de secours : Délais d'extinction
-16278Couloirs et plateformes / Éclairage de secours : Pleine puissance
-16279Couloirs et plateformes / Éclairage de secours : Demie puissance
-16280Couloirs et plateformes / Éclairage de secours : Options
-16281Couloirs et plateformes / Éclairage de jour : Type
-16282Couloirs et plateformes / Éclairage de jour : Délais d'allumage
-16283Couloirs et plateformes / Éclairage de jour : Délais d'extinction
-16284Couloirs et plateformes / Éclairage de jour : Pleine puissance
-16285Couloirs et plateformes / Éclairage de jour : Demie puissance
-16286Couloirs et plateformes / Éclairage de jour : Options
-16287Couloirs et plateformes / Éclairage de nuit : Type
-16288Couloirs et plateformes / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
-16289Couloirs et plateformes / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
-16290Couloirs et plateformes / Éclairage de nuit : Pleine puissance
-16291Couloirs et plateformes / Éclairage de nuit : Demie puissance
-16292Couloirs et plateformes / Éclairage de nuit : Options
-16293Toilettes / Éclairage de secours : Type
-16294Toilettes / Éclairage de secours : Délais d'allumage
-16295Toilettes / Éclairage de secours : Délais d'extinction
-16296Toilettes / Éclairage de secours : Pleine puissance
-16297Toilettes / Éclairage de secours : Demie puissance
-16298Toilettes / Éclairage de secours : Options
-16299Toilettes / Éclairage de jour : Type
-16300Toilettes / Éclairage de jour : Délais d'allumage
-16301Toilettes / Éclairage de jour : Délais d'extinction
-16302Toilettes / Éclairage de jour : Pleine puissance
-16303Toilettes / Éclairage de jour : Demie puissance
-16304Toilettes / Éclairage de jour : Options
-16305Toilettes / Éclairage de nuit : Type
-16306Toilettes / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
-16307Toilettes / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
-16308Toilettes / Éclairage de nuit : Pleine puissance
-16309Toilettes / Éclairage de nuit : Demie puissance
-16310Toilettes / Éclairage de nuit : Options
16311Cuisines / Éclairage de secours : Type
16312Cuisines / Éclairage de secours : Délais d'allumage
16313Cuisines / Éclairage de secours : Délais d'extinction
16314Cuisines / Éclairage de secours : Pleine puissance
16315Cuisines / Éclairage de secours : Demie puissance
16316Cuisines / Éclairage de secours : Options
16317Cuisines / Éclairage de jour : Type
16318Cuisines / Éclairage de jour : Délais d'allumage
16319Cuisines / Éclairage de jour : Délais d'extinction
16320Cuisines / Éclairage de jour : Pleine puissance
16321Cuisines / Éclairage de jour : Demie puissance
16322Cuisines / Éclairage de jour : Options
16323Cuisines / Éclairage de nuit : Type
16324Cuisines / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
16325Cuisines / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
16326Cuisines / Éclairage de nuit : Pleine puissance
16327Cuisines / Éclairage de nuit : Demie puissance
16328Cuisines / Éclairage de nuit : Options
16329Salle restaurant & bar / Éclairage de secours : Type
16330Salle restaurant & bar / Éclairage de secours : Délais d'allumage
16331Salle restaurant & bar / Éclairage de secours : Délais d'extinction
16332Salle restaurant & bar / Éclairage de secours : Pleine puissance
16333Salle restaurant & bar / Éclairage de secours : Demie puissance
16334Salle restaurant & bar / Éclairage de secours : Options
16335Salle restaurant & bar / Éclairage de jour : Type
16336Salle restaurant & bar / Éclairage de jour : Délais d'allumage
16337Salle restaurant & bar / Éclairage de jour : Délais d'extinction
16338Salle restaurant & bar / Éclairage de jour : Pleine puissance
16339Salle restaurant & bar / Éclairage de jour : Demie puissance
16340Salle restaurant & bar / Éclairage de jour : Options
16341Salle restaurant & bar / Éclairage de nuit : Type
16342Salle restaurant & bar / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
16343Salle restaurant & bar / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
16344Salle restaurant & bar / Éclairage de nuit : Pleine puissance
16345Salle restaurant & bar / Éclairage de nuit : Demie puissance
16346Salle restaurant & bar / Éclairage de nuit : Options
16347Fourgon / Éclairage de secours : Type
16348Fourgon / Éclairage de secours : Délais d'allumage
16349Fourgon / Éclairage de secours : Délais d'extinction
16350Fourgon / Éclairage de secours : Pleine puissance
16351Fourgon / Éclairage de secours : Demie puissance
16352Fourgon / Éclairage de secours : Options
16353Fourgon / Éclairage de jour : Type
16354Fourgon / Éclairage de jour : Délais d'allumage
16355Fourgon / Éclairage de jour : Délais d'extinction
16356Fourgon / Éclairage de jour : Pleine puissance
16357Fourgon / Éclairage de jour : Demie puissance
16358Fourgon / Éclairage de jour : Options
16359Fourgon / Éclairage de nuit : Type
16360Fourgon / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
16361Fourgon / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
16362Fourgon / Éclairage de nuit : Pleine puissance
16363Fourgon / Éclairage de nuit : Demie puissance
16364Fourgon / Éclairage de nuit : Options
16365Feux avants / Éclairage de secours : Type
16366Feux avants / Éclairage de secours : Délais d'allumage
16367Feux avants / Éclairage de secours : Délais d'extinction
16368Feux avants / Éclairage de secours : Pleine puissance
16369Feux avants / Éclairage de secours : Demie puissance
16370Feux avants / Éclairage de secours : Options
16371Feux avants / Éclairage de jour : Type
16372Feux avants / Éclairage de jour : Délais d'allumage
16373Feux avants / Éclairage de jour : Délais d'extinction
16374Feux avants / Éclairage de jour : Pleine puissance
16375Feux avants / Éclairage de jour : Demie puissance
16376Feux avants / Éclairage de jour : Options
16377Feux avants / Éclairage de nuit : Type
16378Feux avants / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
16379Feux avants / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
16380Feux avants / Éclairage de nuit : Pleine puissance
16381Feux avants / Éclairage de nuit : Demie puissance
16382Feux avants / Éclairage de nuit : Options
16383Feux arrières / Éclairage de secours : Type
16384Feux arrières / Éclairage de secours : Délais d'allumage
16385Feux arrières / Éclairage de secours : Délais d'extinction
16386Feux arrières / Éclairage de secours : Pleine puissance
16387Feux arrières / Éclairage de secours : Demie puissance
16388Feux arrières / Éclairage de secours : Options
16389Feux arrières / Éclairage de jour : Type
16390Feux arrières / Éclairage de jour : Délais d'allumage
16391Feux arrières / Éclairage de jour : Délais d'extinction
16392Feux arrières / Éclairage de jour : Pleine puissance
16393Feux arrières / Éclairage de jour : Demie puissance
16394Feux arrières / Éclairage de jour : Options
16395Feux arrières / Éclairage de nuit : Type
16396Feux arrières / Éclairage de nuit : Délais d'allumage
16397Feux arrières / Éclairage de nuit : Délais d'extinction
16398Feux arrières / Éclairage de nuit : Pleine puissance
16399Feux arrières / Éclairage de nuit : Demie puissance
16400Feux arrières / Éclairage de nuit : Options
16401Canal 1 : Usage
16402Canal 1 : Options
16403Canal 2 : Usage
16404Canal 2 : Options
16405Canal 3 : Usage
16406Canal 3 : Options
16407Canal 4 : Usage
16408Canal 4 : Options
16409Canal 5 : Usage
16410Canal 5 : Options
16411Canal 6 : Usage
16412Canal 6 : Options
16413Canal 7 : Usage
16414Canal 7 : Options
16415Canal 8 : Usage
16416Canal 8 : Options
16417Canal 9 : Usage
16418Canal 9 : Options
16419Canal 10 : Usage
16420Canal 10 : Options
16421Canal 11 : Usage
16422Canal 11 : Options
16423Canal 12 : Usage
16424Canal 12 : Options
16425Canal 13 : Usage
16426Canal 13 : Options
16427Canal 14 : Usage
16428Canal 14 : Options
16429Canal 15 : Usage
16430Canal 15 : Options
16431Canal 16 : Usage
16432Canal 16 : Options
16433Canal 17 : Usage
16434Canal 17 : Options
16435Canal 18 : Usage
16436Canal 18 : Options
16437Canal 19 : Usage
16438Canal 19 : Options

6 - Caractéristiques techniques générales

Caractéristiques DCC :

  • Classe de décodeur : MULTIFONCTION
  • Adresse par défaut : 3 (norme DCC)
  • Adressages supportés : court, long
  • Accès aux CVs supportés : DIRECT BYTE, DIRECT BIT, INDEX (CV 31+32)
  • Mode compatibilité analogique : NON

Caractéristiques électriques :

  • Tension d’alimentation nominale : 15 à 18 volts, norme DCC
  • Tension d’alimentation maximale : 24 volts
  • Tension d’alimentation minimale : 6 volts
  • Consommation moyenne : 25 mA sous 12 volts
  • Consommation maximale : 50  mA sous 12 volts