Perfect Coach Lighting – Installation CORAIL ROCO / PIKO

Perfect Coach Lighting - Installation CORAIL ROCO / PIKO

Avant-propos

Ce manuel détaille les opérations de montage pour l’installation des contrôleurs d’animation lumineuses au sein des voitures CORAIL VU vendues sous les marques ROCO et PIKO.

Niveau de difficulté

Niveau de difficulté :

  • Facile : Aucune modification de la voiture
  • Moyen : Modifications simples de la voiture
  • Difficile : Modifications délicates de la voiture

Commentaires :

La niveau « difficile » est justifié par les quelques modifications à faire sur le châssis, donc sur des zones visibles de la voiture.

En effet, l’insertion des rampes Perfect Coach Lighting dans les voitures de la marque nécessite la réalisation de plusieurs modifications dont l’ajout de lames de prise de courant sur les bogies ainsi que la pose de fils sous le châssis pour amener le courant jusqu’à la rampe. Il est également nécessaire de réaliser sur la structure interne de la caisse, sur des parties non visibles, quelques modifications pour permettre le passage de la lumière. On peut travailler à l’aide d’une mini-perceuse ou d’un simple cutter exact.

Quelques soudures simples sont aussi à réaliser.

Outillage nécessaire

  • Ensemble de petits tournevis, dont cruciforme ;
  • Fer à souder à panne très fine ;
  • Soudure fine auto-décapante ;
  • Pincettes droites ou courbées ;
  • Cutter exact ET/OU mini-perceuse si modifications de la caisse nécessaires ;

Concernant les fers à souder, nous recommandons les fers modernes à régulation électronique et chauffe rapide qu’on trouve à moins de 30 € sur la plupart des sites de vente en ligne connus. Les fers « traditionnels » non régulés et à panne grossière sont à bannir : ils chauffent généralement mal et amènent l’usager à chauffer longtemps les pièces, ce qui dans notre cas va immanquablement transmettre une forte chaleur au plastique environnant et le déformer !

De même, préférez le fil d’étain fin de diamètre  0.75 ou moins, impérativement auto-décapant  !

En cas de problème

En cas de difficulté lors de l’installation de nos produits, vous pouvez nous contacter via le formulaire présent sur le site Internet dans la section Support.

Avant de faire appel à nous, assurez-vous d’avoir bien pris connaissance de toutes les instructions du présent manuel et de les avoir suivi scrupuleusement : nous serons amenés à vous demander des précisions sur les manipulations réalisées et, surtout, sur les vérifications que vous aurez menées.

1 - Démontage de la voiture

Le montage des rampes nécessitant des opérations sensibles, le démontage de la voiture est nécessaire.

Commencez par placer celle-ci sur une surface non agressive, idéalement un bloc de mousse en U permettant de maintenir la caisse en place.

Retournez la voiture et déclipsez les deux bogies en tirant simplement dessus. Ils doivent s’enlever assez facilement.

Orientez ensuite la caisse de la voiture de telle manière que vous ayez devant vous les fenêtre opaques des toilettes aux extrémités. Vous avez donc également les fenêtres de compartiments face à vous, le couloir est de l’autre côté.

Cette position nous sert de référence.

Repérez l’orientation de la toiture par rapport à la disposition des compartiments, pour pouvoir la remplacer à l’identique ensuite (détails asymétriques du toit) puis déclipsez-là.

Repérez également l’orientation du châssis par rapport à la caisse puis séparez ensuite le châssis de la caisse.

La caisse et le châssis étant séparés, il est temps de réaliser les quelques modifications indispensables.

2 - Perçage de la caisse

La structure de caisse comporte de nombreux renforts transversaux au dessus des compartiments.

Certains de ces renforts empêchent l’éclairage correcte des compartiments situés au dessous. Selon le diagramme de la voiture et le placement de ces renforts, il faut réaliser des encoches assez larges permettant à la lumière de se diffuser librement dans la zone.

Pour identifier les zones à modifier, placez la rampe Perfect Coach Lighting face LED visible le long du couloir, et étudiez les éléments plastiques qui peuvent se trouver au droit de chacune des LEDs.

Sur cette photo, on distingue clairement les LEDs (points jaunes) sur la rampe d’éclairage ainsi que plusieurs renforts de la caisse. La plupart des LEDs passent à coté des renforts mais ce n’est pas systématique.

Les encoches à réaliser systématiquement sont :

  • Dans l’axe de la voiture, à chaque extrémité, une encoche de 8 mm de long par 4 de large permettant le passage de la lumière pour la plateforme ;
  • A l’une des extrémités ou se trouve le condensateur qui « plonge » dans les toilettes, une encoche de 8 x 8 mm, placée à deux millimètres de l’axe en direction du couloir et 6 mm de l’axe en direction des compartiments.

Au marqueur indélébile, commencez par repérer sur la caisse l’axe médian aux deux extrémités, et dessinez un point de 3mm environ situé à côté de la petite lumière carrée déjà présente. Ce point correspond à l’extrémité de la découpe de 4 x 8 à faire le  long de l’axe pour permettre le passage de la lumière de plateforme.

Dessinez également l’encoche à réaliser pour le passage du condensateur dans le toilette de gauche (selon la position de référence).

Commencez par percer le trou au niveau de la plate-forme et à dégrossir les encoches soit au cutter exact, soit à l’aide d’une mini-perceuse, idéalement munie d’une fraise. Attention à ne pas riper !

Une fois le travail dégrossi, vous pouvez élargir à la lime les ouvertures. Le niveau de finition n’est pas critique : ces zones sont invisibles…chacun choisira d’y consacrer le temps qu’il estime nécessaire.

En général, deux ou trois compartiments et éventuellement la zone couloir nécessiteront également votre attention.

Une fois que toutes les LEDs sont bien dégagées et que le condensateur s’insère librement dans les toilettes, la partie sensible de l’aménagement est terminée.

3 - Perçage du châssis

Le châssis des voitures comporte un trou proche des bogies, mais ce perçage débouche au milieu du premier compartiment. Il n’est donc pas approprié pour faire passer un fil devant rejoindre la toiture.

L’idéal est de passer par les toilettes dont les fenêtres sont opaques.

Commencez par repérer sous le châssis la position des toilettes à chaque extrémité :

 

Puis réalisez le perçage à l’aide d’un forêt de 1 mm au raz de la cloison du 1er compartiment adjacent. Sous le châssis,  cela correspond à peu près au rebord de plastique séparant la zone bogie de celle de l’attelage.

Agrandissez ensuite le trou à 1.6 mm en passant par le dessus de la caisse pour améliorer l’état de surface du perçage :

Ce dernier perçage termine les modifications de la voiture. Il faut maintenant installer les prises de courant.

4 - Installation des prises de courant

Le KIT est fourni avec deux lames contact ainsi qu’une longueur suffisante de fil noir fin, permettant de collecter la tension au niveau des bogies.

Avant toute chose, il faut positionner correctement le fil au niveau du châssis et le faire courir depuis l’orifice pratiqué dans le sol des toilettes jusqu’à la limite de l’axe du bogie, sans la toucher. Le fil doit être collé sous la surface du châssis, de façon à être le moins visible possible.

Pour permettre le libre mouvement du bogie, il est impératif de préserver une petite longueur (2 cm environ) de fil libre, idéalement formé en « ressort » en l’enroulant autour d’un petit tournevis

L’extrémité du fil est alors soudée à la lame de contact par le dessous.

Les lames s’insèrent sans difficulté dans les bogies. Ecartez doucement les flancs du bogie pour libérer l’un des essieux et déposez-le.
Placez alors la lame dans les logements : elle s’insère naturellement et se cale en position.
Remontez alors l’essieu pour maintenir la lame définitivement :

ATTENTION : Lorsque vous remontez chaque bogie, vous devez absolument veillez à la bonne orientation des essieux !

En temps normal (absence de prise de courant), l’orientation des essieux n’a aucune importance : les deux roues d’un même essieux sont isolées l’une de l’autre et il n’existe pas de risque de court-circuit.

Une fois la lame en place, les deux essieux sont en contact électrique. Si les roues isolées ne sont pas situées du même coté, alors la tension de la voie, qui remonte de la roue NON isolée jusqu’à l’axe de l’essieu, se trouvera sur la lame de contact. Si les rails gauche et droite sont reliés ainsi, il y a court-circuit !

Pour chaque essieux, il faut donc que la petite bague isolante en plastique noir qui se trouve sur l’une des roues de chaque essieux soit placée, pour les deux essieux, du même côté du bogie.

De plus, la rampe d’éclairage a besoin de recevoir les tensions des deux rails de la voie. Comme chaque bogie ne peut capter qu’un seul rail, il faut que sur l’un des bogies les bagues soient côté rail de gauche et sur l’autre bogie côté rail de droite.

Ainsi disposées, chaque bogie capte l’un des deux rails mais jamais le même, et les deux fils qui remontent par les deux toilettes apportent chacun une polarité différente.

Il suffit alors de souder l’un des fils aux pastilles TL1 ou TL2 (Track Left  = rail de gauche) et l’autre fil aux pastilles TR1 ou TR2 (Track Right = rail de droite).

5 - Installation des feux de fin de convois

Reportez-vous au Guide d’installation des feux de fin de convois pour les instructions générale concernant cette opération.

En ce qui concerne le cas spécifique des rampes ROCO et PIKO, vous avez reçu avec le KIT un jeu de 4 LEDs permettant cette opération. Ces LEDs sont directement utilisables, sans autre opération que la soudure des fils sur les pastilles prévues à cet effet sur la rampe.

Pour fixer les LEDs, utilisez une goutte de colle Micro Kristal Klear (colle spéciale à effet « vitrage » ultra transparente) pour fixer la LED au dos des pastilles de plastique rouge translucides équipant d’origine les voitures.

Prenez soin de bien placer la LED face à la pastille. Utilisez une loupe au besoin pour bien repérer la LED présent sur son micro-circuit.

6 - Vérification du montage

Avant d’aller plus loin, faites une dernière vérification visuelle de vos soudures et de l’installation.

Assurez-vous notamment :

  • Que la rampe est bien montée dans le bon sens !
  • Qu’aucun fil n’est déssoudé.
  • Que toutes les soudures sont de qualité.
  • Qu’aucune soudure n’a bavé.
  • Que les bagues isolantes sont bien du même coté sur chaque essieu d’un même bogie.
  • Que les bogies captent bien chacun un fil de rail différent.

Idéalement, vérifiez à l’aide d’un ohm-mètre que la résistance mesurée entre les pastilles TL1 ou TL2 et TR1 ou TR2 est largement supérieure à zéro (absence de court-circuit).

Posez enfin la voiture sur une voie de test alimentée par une centrale DCC possédant une protection contre les court-circuits.

La centrale ne doit pas réagir : la protection ne doit pas déclencher.

Placez votre centrale sur l’adresse DCC 3 standard (réglage usine de tous décodeur DCC) et activez la fonction F0 (ou la touche d’éclairage). Une bonne partie (pas forcément tout) des LEDs doivent s’allumer, en particulier les couloirs et plateformes.

7 - Fixation de la rampe


Placez 2 morceaux d adhésif double face sur 2 renforts transversaux de la caisse.


Placez la rampe en alignant le coté LEDs couloir sur le bord de caisse. Appuyez sans trop forcer : il s’agit juste de maintenir l’ensemble en place, pas d’immobiliser totalement.

8 - Fermeture de la voiture

Il est maintenant temps de refermer la voiture : replacez le toit dans sa position et assurez-vous de ne pincer aucun fil lors du clipsage. Le montage est terminé !

9 - Mise en service

Votre contrôleur d’animation est opérationnel, il reste à affiner quelques réglages pour l’adapter à votre réseau. Reportez-vous au Manuel de l’utilisateur pour les opérations détaillées de mise en service.