Perfect Coach Lighting – Installation OCEM Models World

Perfect Coach Lighting - Installation pour OCEM Models World

Avant-propos

Ce manuel détaille les opérations de montage pour l’installation des contrôleurs d’animation lumineuses au sein des voitures OCEM vendues sous la marque Models World.

Attention à ne pas confondre avec les voitures de la marque LS Models : bien que les deux marques soient liées, les voitures vendues sous cette marque n’ont pas la même conception. Reportez-vous au manuel d’installation correspondant.

Niveau de difficulté

Niveau de difficulté :

  • Facile : Aucune modification de la voiture
  • Moyen : Modifications simples de la voiture
  • Difficile : Modifications délicates de la voiture

Commentaires :

L’insertion des rampes Perfect Coach Lighting dans les voitures de la marque ne pose pas de problème particulier mais elle peut nécessiter, sur les modèles n’ayant pas d’éclairage d’origine, d’usiner légèrement le plastique des traverses internes de la caisse. Il s’agit de parties non visibles et faciles d’accès que l’on peut travailler à l’aide d’une mini-perceuse ou d’un simple cutter exact.

Il est également nécessaire de réaliser quelques soudures simples.

Outillage nécessaire

  • Ensemble de petits tournevis, dont cruciforme ;
  • Fer à souder à panne très fine ;
  • Soudure fine auto-décapante ;
  • Pincettes droites ou courbées ;
  • Cutter exact ET/OU mini-perceuse si modifications de la caisse nécessaires ;

Concernant les fers à souder, nous recommandons les fers modernes à régulation électronique et chauffe rapide qu’on trouve à moins de 30 € sur la plupart des sites de vente en ligne connus. Les fers “traditionnels” non régulés et à panne grossière sont à bannir : ils chauffent généralement mal et amènent l’usager à chauffer longtemps les pièces, ce qui dans notre cas va immanquablement transmettre une forte chaleur au plastique environnant et le déformer !

De même, préférez le fil d’étain fin de diamètre  0.75 ou moins, impérativement auto-décapant  !

En cas de problème

En cas de difficulté lors de l’installation de nos produits, vous pouvez nous contacter via le formulaire présent sur le site Internet dans la section Support.

Avant de faire appel à nous, assurez-vous d’avoir bien pris connaissance de toutes les instructions du présent manuel et de les avoir suivi scrupuleusement : nous serons amenés à vous demander des précisions sur les manipulations réalisées et, surtout, sur les vérifications que vous aurez menées.

1 - Ouverture de la voiture

En toutes circonstances, il est impératif de vous conformez aux instructions du fabricant pour ouvrir vos voitures.
Cette opération, toujours très délicate, peut aboutir à des dommages irréversibles de votre matériel roulant.

Nous reprenons ici les grandes lignes des opérations du fabricant :

La toiture des OCEM est maintenue en place par clipsage direct sur les côtés (parois extérieures) et aux deux extrémités. La première ouverture peut se révéler assez complexe car les clips sont résistant. En effectuant posément l’opération, il y a cependant peu de risque de casser quoi que ce soit. Les ouvertures suivantes sont généralement plus faciles car les clips prennent un peu de jeu.

En maintenant la voiture par les côtés dans une main, saisissez la toiture par les bords au dessus des portières de l’autre main, et tirez fermement mais doucement vers le haut pour déclipser une première partie du toit.

Une fois l’extrémité partiellement dégagée, glissez votre ongle ou un petite carte en plastique le long des parois pour déclipser en douceur la toiture sur tout son pourtour.

Le second clips d’extrémité doit sortir spontanément de son logement une fois les deux côtés et la première extrémité déclipsées.

Le toit vient alors librement.

Attention : sur certains modèles, il peut y avoir une ligne de toiture à déclipser avant l’opération !

2 - Repérage des prises de courant

L’une des grandes différences entre les voitures OCEM vendues sous la marque LS Models et celles vendues sous la marque Models World est le pré-équipement électrique. Les voitures Models Worlds disposent de bogies totalement repensés, plus détaillés, et qui comportent d’origine une prise de courant très performante sur les deux rails, et ce pour chaque bogie. Ces prises de courant remontent jusqu’au toit de la voiture et sont précisément là pour alimenter un circuit d’éclairage.

Avant toute chose, nous vous conseillons de faire un repérage visuel et de noter quel fil est soudé à quel endroit si la voiture comporte un éclairage d’origine, afin de pouvoir le remonter au besoin. Une série de photos en gros plan est l’outil idéal pour un tel repérage.

Une fois le toit retiré, on distingue facilement les 4 languettes en cuivre qui apportent le courant : elles dépassent au niveau des toilettes :

Dans les modèles type B10 récentes, équipées de feux de fin de convois, parfois avec un troisième feu sous forme d’une lanterne externe, un circuit complet propose également un éclairage “bonus” de la voiture (éclairage blanc fixe, non activé par défaut) :

On distingue à l’extrême gauche les micro-fils qui relient les feux de fin de convoi au circuit, ainsi que le trou de la vis de fixation.

Repérez bien ces connexions pour la suite.

2 - Retrait de l'éclairage d'origine

Lorsque la voiture comporte un éclairage d’origine, il convient en premier lieu de retirer celui-ci sans l’endommager.

Les languettes d’alimentation sont reliées au circuit par quatre fils noirs, deux à l’avant, deux à l’arrière, au niveau des pastilles notées TL et TR sur le circuit : Track Left et Track Right (voie gauche et voie droite).

Les feux de fin de convois sont reliés chacun par deux fils au niveau de marquages RL3 et RL4, une pastille étant notée + et l’autre – (ou n’ayant pas de marquage). Ces fils sont extrêmement fins et sont recouverts d’un vernis semi transparent coloré. Le fil foncé (vernis bleu/vert presque noir) est le – de la LED, le fil clair (vernis transparent presque rouge) est le + de la LED.

A l’aide d’un fer à panne très fine, réglé idéalement aux alentours de 350 degrés, faites fondre rapidement la soudure reliant les fils aux pastilles de soudure, puis retirez le fil de la pastille en le tirant délicatement à l’aide d’une pincette.

Une fois tous les fils dessoudés (4 à 8 au maximum !), retirez doucement les deux vis noires qui maintiennent l’éclairage d’origine en place, puis levez la rampe d’origine : elle doit sortir sans la moindre difficulté.

3 - Préparation des prises de courant

Sur la plupart des voitures, les prises de courant sont en attente. Avant d’aller plus loin, il convient d’étamer les lamelles de cuivre afin de pouvoir les souder correctement.

Chauffez rapidement chaque lamelle de cuivre le plus loin possible du plastique de la voiture puis déposez rapidement une petite goutte de soudure auto-décapante du coté des toilettes.

Répétez l’opération sur les 4 lamelles de contact.

4 - Usinage pour l'insertion du Power Pack

Si la voiture que vous équipez possède un éclairage d’origine du fabricant, vous n’avez pas à réaliser cette opération. Passez directement au chapitre suivant : Insertion et fixation de la rampe.

Si votre voiture possède seulement les prises de courant d’origine, il vous faut aménager un passage pour que le super-condensateur du Power Pack puisse se glisser dans les toilettes à l’une des extrémités de la voiture.

ATTENTION : il y a un sens à cette opération : la rampe doit être placée dans la voiture de telle sorte que les éclairages   du couloir soient au bon endroit. La super-capacité (gros “condensateur” bleu qui dépasse) vers le dessous de la rampe, coté LEDs, va donc tomber dans l’un des toilettes mais pas dans l’autre. Sur la photo suivante, on distingue bien le couloir (en haut) qui recevra les éclairages situés sur le bas de la rampe, ceux-ci se trouveront donc en haut une fois retournée : nous sommes du bon côté !

La caisse de la voiture possède déjà une ouverture au dessus des toilettes, mais celle-ci n’est pas assez grande. Il va donc falloir l’agrandir pour qu’un cylindre de 7mm de diamètre puisse s’y glisser.

L’opération peut se faire avec un cutter exact en “pelant” progressivement le plastique par fines épaisseur.

Pour les plus hardis, l’utilisation d’une mini-perceuse équipée d’une fraise est possible, mais attention à bien maintenir fermement l’outil pour ne pas “riper” : la fraise va avoir tendance à vous entraîner là ou vous ne le voulez pas et vos voitures sont précieuses !

Repérez correctement le bon coté à usiner puis procédez par usinages successifs jusqu’à ce que la super-capacité s’insère librement. Voici le résultat obtenu :

Ici le découpage a été fait à la fraise. On note les poussières liées à l’usinage : pensez à bien nettoyer à l’aide d’un pinceau, y compris à l’intérieur du toilette.

Notez que la structure de la caisse n’est pas remise en cause et que l’intérieur de la voiture est préservé : le condensateur se glisse dans l’espace disponible.

5 - Insertion, fixation et raccordement de la rampe

Une fois retiré le circuit d’origine (si votre voiture en comporte un) ou réalisé l’usinage pour le passage du Power Pack (si votre voiture n’a pas de circuit d’origine), il ne reste qu’à placer la rampe Perfect Coach Lighting en place.

Sur une voiture non éclairée d’origine, il faut préparer les fils de raccordement aux lamelles de contact :

  • Coupez 4 petits bouts de fils (fourni) d’environ 5 cm de long (pas plus !) ;
  • Dénudez-les à chaque extrémité sur environ 2 mm ;
  • Étamez-les à chaque extrémité ;
  • Soudez l’une des extrémités aux lamelles de contact déjà étamées ;

Insérez ensuite la rampe de sorte que les lamelles de contact passent correctement de part et d’autre.

Assurez-vous également que les fils des feux de fin de convois soient accessibles pour pouvoir les manipuler ensuite.

Vissez la rampe avec les deux vis d’origine (véhicules disposant déjà d’un circuit), on maintenez la rampe en place en insérant en dessous, au droit des renforts plastique de fines bandes de scotch double face.

Soudez la seconde extrémité des fils aux pastilles repérées TL1 et TR1 ou TL2 et TR2 (track left 1 ou 2 / track right 1 ou 2). Repliez les fils en formant des boucles qui doivent assez naturellement se placer dans les formes du plastique environnant, pour ne pas gêner la fermeture du toit.

Si votre voiture comporte des feux de fin de convoi, connectez les micro-fils correspondant aux pastilles repérées RL3 et RL4, en respectant la polarité +/-, comme sur le circuit d’origine.

 

6 - Vérification du montage

Avant d’aller plus loin, faites une dernière vérification visuelle de vos soudures et de l’installation.

Assurez-vous notamment :

  • Que la rampe est bien montée dans le bon sens !
  • Qu’aucun fil n’est déssoudé.
  • Que toutes les soudures sont de qualité.
  • Qu’aucune soudure n’a bavé.

Idéalement, vérifiez à l’aide d’un ohm-mètre que la résistance mesurée entre les pastilles TL1 ou TL2 et TR1 ou TR2 est largement supérieure à zéro (absence de court-circuit).

Posez enfin la voiture sur une voie de test alimentée par une centrale DCC possédant une protection contre les court-circuits.

La centrale ne doit pas réagir : la protection ne doit pas déclencher.

Placez votre centrale sur l’adresse DCC 3 standard (réglage usine de tous décodeur DCC) et activez la fonction F0 (ou la touche d’éclairage). Une bonne partie (pas forcément tout) des LEDs doivent s’allumer, en particulier les couloirs et plateformes.

7 - Fermeture de la voiture

Il est maintenant temps de refermer la voiture : replacez le toit dans sa position et assurez-vous de ne pincer aucun fil lors du clipsage. Le montage est terminé !

8 - Mise en service

Votre contrôleur d’animation est opérationnel, il reste à affiner quelques réglages pour l’adapter à votre réseau. Reportez-vous au Manuel de l’utilisateur pour les opérations détaillées de mise en service.